AGENDA

20 janvier 2022 : Parution de La Politique expliquée aux enfants de Denis Langlois, illustrée par Plantu. (Editions La Déviation)
Édition spéciale 1983-2022.

Les 21 et 22 Mai 2022, Denis Langlois sera au Salon du Livre Jeunesse de Cournon (Puy-de-Dôme).

Avril 2021. "Le Voyage de Nerval" (Gérard de Nerval au Liban), récit de Denis Langlois, est paru le 15 avril 2021 aux éditions de La Déviation.

.

Mai 2020 : Le livre "Pour en finir avec l’affaire Seznec" (La Différence) de Denis Langlois (avec un cahier-photos de 16 pages) à nouveau disponible en librairie.

24 septembre 2019

Les Éditions de La Différence publient "L’Affaire Saint-Aubin" de Denis Langlois, avec un cahier-photos de 16 pages.

Le 25 octobre 2018, les éditions SCUP-La Déviation publient une nouvelle édition complétée et illustrée de "Panagoulis, le sang de la Grèce" de Denis Langlois.
Celui-ci, alors avocat de la Ligue des droits de l’homme, a suivi en novembre 1968 en tant qu’observateur judiciaire le procès d’Alekos Panagoulis, jeune militant démocrate, qui fut condamné à mort pour avoir tenté d’assassiner le colonel Papadopoulos qui dirigeait ce qu’on a appelé la "dictature des colonels".

Le 13 août 1968, il avait placé sous la route une bombe qui a explosé quelques instants après le passage de la voiture blindée du dictateur.

Le procès eut un retentissement mondial. Face aux protestations, les militaires grecs renoncèrent à exécuter Panagoulis. Il fut torturé et gardé cinq ans dans un cachot construit spécialement pour lui d’où il parvint cependant à faire passer à l’extérieur des poèmes remplis d’espoir.

Son courage lors de son procès et de son emprisonnement émurent l’opinion. Il devint un symbole : celui de la lutte du peuple grec contre la dictature. Le héros tragique qui, au péril de sa propre vie, essaye de tuer le tyran.

Panagoulis, élu député à la chute de la dictature, est mort le 1er mai 1976, victime d’un accident de voiture demeuré suspect. Ses obsèques réunirent un demi-million de Grecs.

.

ARCHIVES MILITANTES.

Nouvelles rubriques sur le site :

*La Ligue des droits de l’homme (1967-1971).

*La Fédération internationale des droits de l’homme (1968-1970).

*Les luttes militantes pour l’autodétermination du Pays Basque (1984-1997).

*La guerre dans l’ex-Yougoslavie (1991-1994).

Un assassin très ordinaire

Roman

"Je n’aurais jamais cru qu’il était aussi difficile de tuer quelqu’un. Pourtant il suffisait d’appuyer sur la gâchette, juste un instant. A peine un dixième de seconde. Et l’homme que j’avais là, dans le croisillon de mon fusil à lunette, s’effondrerait, foudroyé, sans même savoir ce qu’il lui arrivait."

Quand la décision d’abattre Soulac, ancien chef de la milice du Dauphiné, s’était imposé à lui, Châtel avait pensé que les choses seraient faciles. Il ne s’agissait après tout que d’écraser une bête malfaisante : celui qui avait torturé des résistants, procédé à des exécutions sommaires, brûlé un village entier et envoyé des dizaines de personnes dans les camps de concentration.

Mais tuer quelqu’un trente ans après, fût-il le dernier des salauds, n’est pas un acte tout à fait ordinaire, surtout pour le jeune et paisible greffier-adjoint d’un tribunal de province, opposé par nature à la peine de mort.

.


Bulletin des éditions du Seuil, juin 1978.

.


"La Nouvelle République", 1er septembre 1978 (Bernard Hilbert).

.


"Journal de Genève, 10 août 1978 (Betty Whipp).

.


"Après-demain", octobre 1978 (Jacqueline Segal).

.

"L’Humanité-Dimanche", 6 septembre 1978.

.


"Libre Belgique", 9 août 1978.

.


"Union pacifiste", août-septembre 1978 (Roland Pilou).

.


Bulletin de Mathausen, décembre 1978.

.


"L’Officiel des Comités d’entreprise", janvier 1979 (Jacques Charpentreau).

.


"La Voix du Nord", 9 août 1979 (René Rodrigo).

.

Autres romans de Denis Langlois :

*La Maison de Marie Belland

*Le Déplacé (journal du Liban)

*L’Aboyeuse de Djibouti

*La mort du Grand Meaulnes

*Un amour de Meaulnes

.



Site réalisé avec Spip | Espace privé | Editeur | Nous écrire