AGENDA

15 janvier 2017.

Le livre La Politique expliquée aux enfants (et aux autres) illustré par Plantu, était devenu introuvable. En cette année 2017 très politique, Denis Langlois a décidé de le remettre à jour et de l’offrir gratuitement aux lecteurs. On pourra en trouver le texte et les illustrations sur le site "La politique expliquée aux enfants" .

.

Vers la mi-février, il sera également possible de se procurer le livre-papier correspondant. Un libraire-éditeur, SCUP, a pris l’initiative de proposer le livre à un prix modique (7 Euros). Ceux qui sont intéressés peuvent se manifester sur le site de financement participatif Ulule. Ils recevront très rapidement leur exemplaire.

- 

.

Précédent livre publié : "Pour en finir avec l’affaire Seznec" (éditions de La Différence), février 2015.

.

Un Site spécialement consacré au livre a été ouvert : pour-en-finir-avec-l-affaire-seznec.fr.

- 

.

Archives Agenda (Dates précédentes)

.

- Précédent ouvrage :, "LA MAISON DE MARIE BELLAND", roman publié par les éditions de la Différence.

Précisions en cliquant Ici.

.

AFFAIRE SEZNEC.

1er avril 2013. Denis Langlois, qui fut pendant 14 ans l’avocat de la famille Seznec, met à la disposition des internautes une partie de ses archives personnelles.

Cliquez Ici.

.

ARCHIVES MILITANTES.

Nouvelles rubriques sur le site :

*La Ligue des droits de l’homme (1967-1971).

*La Fédération internationale des droits de l’homme (1968-1970).

*Les luttes militantes pour l’autodétermination du Pays Basque (1984-1997).

*La guerre dans l’ex-Yougoslavie (1991-1994).

Photos Beyrouth 2012

.

Beyrouth 2012. Quartier de Ain Al Mreissé.

.

Beyrouth. Quartier de Ain Al Mraissé.

.

Beyrouth 2012.

.

Mosquée de Ain Al Mreissé.

.

Monument à la mémoire du colonel Nasser.

.

Beyrouth 2012. Corniche du bord de mer.

.

Corniche de Beyrouth.

.

Denis Langlois sur la corniche de Beyrouth, 2012.

Denis Langlois sur la corniche de Beyrouth, octobre 2012.

.

Rochers au bord de la corniche de Beyrouth.

.

Petit port de pêche. Quartier de Ain Al Mreissé.

.

Beyrouth 2012. Pêcheurs.

.

Beyrouth 2012. Pêcheurs sur la corniche.

.

Le célèbre Hôtel Saint-Georges en lutte contre les promoteurs de Solidere.

.

Une ancienne église enfouie parmi les nouvelles tours d’immeubles.

.

Beyrouth. Terrain vague servant de décharge sauvage.

.

Beyrouth 2012.

.

Beyrouth la nuit, 2012.

.

Ancienne Place des Martyrs au milieu des nouveaux immeubles. 2012.

.

Statue des Martyrs face à un panneau publicitaire Gucci. 2012.

.

Statue des Martyrs et nouvelle Mosquée Muhammad al-Amin. 2012.

.

La statue des Martyrs située dans la zone des combats les plus intenses pendant la guerre du Liban fut criblée de balles et d’éclats d’obus. Beyrouth 2012.

.

Beyrouth. Statue des Martyrs. 2012.

.

Beyrouth 2012. Terrain vague dans le centre-ville correspondant à la "ligne verte", ligne de démarcation où les combats furent les plus violents pendant la guerre du Liban.

.

Nouvelle Mosquée Muhammad al-Amin dont la construction fut financée par Rafic Hariri.

.

Monument à la mémoire de Rafic Hariri. C’est à cet endroit que le 14 février 2005, Rafic Hariri, ancien Premier ministre, fut victime d’un attentat sur la route du bord de mer de Beyrouth, en face de l’hôtel Saint-Georges. Une camionnette piégée explosa au passage de sa voiture pourtant blindée. Avec lui vingt personnes trouvèrent la mort dont ses gardes-du-corps.
921

.

Tombe de Rafic Hariri, place des Martyrs, au pied de la mosquée qu’il avait financée.

.


Tombe de Rafic Hariri.

.


Tombe-mausolée de Rafic Hariri.

.

Tombes des gardes-du-corps de Rafic Hariri.

.

Le 19 octobre 2012, une semaine avant l’ouverture du Salon du livre de Beyrouth, un attentat a secoué le quartier Est de la ville. Dans la rue Ibrahim Mounzer, près de la place Sassine, une voiture piégée a explosé, provoquant la mort du général Wissam Al-Hassan, chef des Renseignements de la police libanaise. Sept autres personnes ont été tuées et quatre-vingt blessées.

.

Le général Wissam Al-Hassan a été enterré dans le même mausolée que Rafic Hariri.

.

Le 7 novembre 2012, dans la rue Ibrahim Mounzer, totalement dévastée, des bénévoles appartenant à différentes associations s’affairent à déblayer les décombres.



Site réalisé avec Spip | Espace privé | Editeur | Nous écrire