AGENDA

20 janvier 2022 : Parution de La Politique expliquée aux enfants de Denis Langlois, illustrée par Plantu. (Editions La Déviation)
Édition spéciale 1983-2022.

Les 21 et 22 Mai 2022, Denis Langlois sera au Salon du Livre Jeunesse de Cournon (Puy-de-Dôme).

Avril 2021. "Le Voyage de Nerval" (Gérard de Nerval au Liban), récit de Denis Langlois, est paru le 15 avril 2021 aux éditions de La Déviation.

.

Mai 2020 : Le livre "Pour en finir avec l’affaire Seznec" (La Différence) de Denis Langlois (avec un cahier-photos de 16 pages) à nouveau disponible en librairie.

24 septembre 2019

Les Éditions de La Différence publient "L’Affaire Saint-Aubin" de Denis Langlois, avec un cahier-photos de 16 pages.

Le 25 octobre 2018, les éditions SCUP-La Déviation publient une nouvelle édition complétée et illustrée de "Panagoulis, le sang de la Grèce" de Denis Langlois.
Celui-ci, alors avocat de la Ligue des droits de l’homme, a suivi en novembre 1968 en tant qu’observateur judiciaire le procès d’Alekos Panagoulis, jeune militant démocrate, qui fut condamné à mort pour avoir tenté d’assassiner le colonel Papadopoulos qui dirigeait ce qu’on a appelé la "dictature des colonels".

Le 13 août 1968, il avait placé sous la route une bombe qui a explosé quelques instants après le passage de la voiture blindée du dictateur.

Le procès eut un retentissement mondial. Face aux protestations, les militaires grecs renoncèrent à exécuter Panagoulis. Il fut torturé et gardé cinq ans dans un cachot construit spécialement pour lui d’où il parvint cependant à faire passer à l’extérieur des poèmes remplis d’espoir.

Son courage lors de son procès et de son emprisonnement émurent l’opinion. Il devint un symbole : celui de la lutte du peuple grec contre la dictature. Le héros tragique qui, au péril de sa propre vie, essaye de tuer le tyran.

Panagoulis, élu député à la chute de la dictature, est mort le 1er mai 1976, victime d’un accident de voiture demeuré suspect. Ses obsèques réunirent un demi-million de Grecs.

.

ARCHIVES MILITANTES.

Nouvelles rubriques sur le site :

*La Ligue des droits de l’homme (1967-1971).

*La Fédération internationale des droits de l’homme (1968-1970).

*Les luttes militantes pour l’autodétermination du Pays Basque (1984-1997).

*La guerre dans l’ex-Yougoslavie (1991-1994).

Denis Langlois met à la disposition des internautes ses archives personnelles.


L’Appel des 75 contre la Guerre du Golfe (1990-1991).


La guerre dans l’ex-Yougoslavie (Serbie, Slovénie, Croatie, Bosnie, Kosovo)

Archives personnelles.
.
Début des années 1990. La guerre déchire la Yougoslavie. Slovènes contre Serbes, Serbes contre Croates, puis Serbes et Croates contre Bosniaques. La République fédérative socialiste du Maréchal Tito créée en 1945 vole en éclats sous les coups des affrontements nationalistes et religieux.
.
"Alternatives libertaires" (Belgique), octobre 1991.
.
Après le traumatisme de la Guerre du Golfe, les pacifistes, un peu partout dans le monde, multiplient les réunions pour parvenir à (...)

lire la suite

Les luttes militantes pour l’autodétermination du Pays Basque. 1.

.
Le 23 septembre 1984, pour la première fois depuis 1945, le gouvernement socialiste dirigé par Laurent Fabius, sous la présidence de François Mitterrand, décide d’extrader vers l’Espagne trois militants indépendantistes basques. Les réactions sont vives. Denis Langlois publie dans "Le Monde" du 24 septembre 1984 une libre-opinion intitulée "Les Salauds !" qui provoque de multiples remous.
(Voir l’article "L’implication française dans le conflit basque" publié par Enbata Info du 29 avril 2013. (...)

lire la suite

Les luttes militantes pour l’autodétermination du Pays Basque. 2

Archives personnelles.
Période 1990-1997.
Pour la période 1984-1990, cliquez Ici
.
L’entité administrative convenable de François Mitterrand.
. Lors de sa campagne électorale en vue des élections présidentielles de mai 1981, François Mitterrand présenta un ensemble de 110 propositions qu’il s’engageait à réaliser s’il était élu. La proposition n° 54 était ainsi rédigée : Un département Pays Basque sera créé. Élu Président de la République, il ne respecta pas cette promesse.
En octobre 1984, il effectua un (...)

lire la suite

Ligue des droits de l’homme (1967-1971).

.
Archives personnelles.
.
Denis Langlois a été le conseiller juridique de la Ligue française des droits de l’homme de 1967 à 1971. Le président de la Ligue était alors Daniel Mayer, le secrétaire général Pierre Couteau, puis Pierre Herold. Parmi les membres du Comité central on comptait notamment Pierre Vidal-Naquet, Jean-Jacques de Félice, Suzanne Collette-Kahn, Georgette Chapelain, Laurent Schwartz, André Hauriou, Robert Verdier, Pierre Juvigny, David Lambert, André Boissarie, Denise (...)

lire la suite

Fédération Internationale des Droits de l’Homme (1968-1970)

La Fédération Internationale des Droits de l’Homme, organisation non gouvernementale, créée en 1922, est alors présidée par Joseph Paul-Boncour, ancien Président du Conseil et rédacteur en 1948 avec notamment René Cassin de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme.
Paul-Boncour est âgé de 95 ans et la présidence est en fait exercée par la secrétaire générale Suzanne Collette-Kahn et par le vice-président André Boissarie.
Le siège de la FIDH est celui de la Ligue française des droits de l’homme : (...)

lire la suite

Le procès d’Alekos Panagoulis sous la dictature des colonels grecs


L’objection de conscience


Site réalisé avec Spip | Espace privé | Editeur | Nous écrire